Lutte anti blanchiment

Dans le cadre de la Lutte Anti-Blanchiment (LAB), un certain nombre d’obligations non liées aux clients/missions s’imposent aux cabinets et aux AGC. Le Comité LAB présente un tour d’horizon de ces obligations et quelques précisions quant à leur réalisation.

Formation

Le Code Monétaire et Financier (CMF) et la norme anti-blanchiment prévoient l’obligation d’assurer la formation et l’information régulières non seulement des professionnels de l’expertise comptable mais également de leurs collaborateurs. Ces derniers sont en effet également susceptibles d’être confrontés à une question relative à la LAB. Ils doivent donc pouvoir bénéficier d’une formation adaptée à leur niveau de responsabilité. Pour accompagner la profession dans la réalisation de cette obligation, le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables a mis en place un important dispositif de formations, totalement gratuites, dont le contenu est disponible sur le site www.cfpc.net.

Responsable du contrôle interne LAB

Chaque structure comptant plus d’un professionnel de l’expertise comptable doit désigner un « responsable de la mise en place et du suivi des systèmes d’évaluation et de gestion des risques et des procédures » (norme anti-blanchiment – §22). Il convient que la personne désignée possède « l’expérience et les capacités suffisantes et appropriées, ainsi que l’autorité nécessaire pour assumer cette responsabilité ». A défaut de formalisation de cette désignation, le responsable ordinal connu du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables est réputé assumer cette fonction.

Procédures LAB

Le CMF (art.L561-32) prévoit la mise en place de « systèmes d’évaluation et de gestion des risques de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme.. » A l’exception des professionnels exerçant seuls, la réalisation d’un manuel de procédures est sans doute la façon la plus simple et la plus pertinente de formaliser les différentes procédures choisies. Il est impératif d’adapter ce manuel aux caractéristiques de sa structure, de ses clients et de ses missions, afin que son application puisse être effective et utile. Les procédures LAB peuvent par exemple être intégrées dans un manuel comprenant également les procédures prévues par la norme professionnelle maîtrise de la qualité. Il est par ailleurs nécessaire de mettre régulièrement ce manuel à jour, en fonction des axes d’amélioration identifiés par la pratique ou des évolutions législatives (à noter par exemple sur ce dernier point la transposition à venir de la 4e directive LAB). Pour aider les plus petites structures, un exemple de manuel de procédures, totalement facultatif et à adapter, est disponible sur la partie privée du site du Conseil supérieur

Correspondant Tracfin

Le CMF (art.R561-24) impose également à chaque structure comptant plus d’un professionnel de l’expertise comptable de communiquer à Tracfin l’identité de son correspondant Tracfin. Celui-ci sera « chargé de répondre aux demandes de ce service et de cette autorité et d’assurer la diffusion aux membres concernés du personnel des informations, avis ou recommandations de caractère général qui en émanent ». Cette désignation doit être faite au plus tard lors de la première déclaration de soupçon, par papier libre ou à l’aide du formulaire spécifique disponible sur le site de Tracfin.

(de gauche à droite et de bas en haut) Mohamed Laqhila, Joseph Zorgniotti, Jean-Pierre Alix, André Reydel, Antoine-Jean Giuseppi, Christiane Company, Philippe Arraou, Françoise Berthon, Abdoullah Lala, Françoise Savès, Gilbert Lepironnec, Florence Hauducœur, Léo Géjard, Jean-Marc Eyssautier, William Nahum, Christophe Baulinet, Djibo Mossi, Frédéric Girone, Dominique Ledouble, Nicole Calvinhac, Pierre Préjean, Lionel Canesi, Pierre Grafmeyer, Jean Ségaud, Isabelle Siaux, Patrick Bordas, Jean-Pierre Roger, Boris Sauvage, Max Chonkel, Jacques-Philippe Chevalier, Bruno Jotrau, M-Habib Kefi, Jean-Yves Moreau, Marie-Dominique Cavalli, Olivier Balestraci, Alain Leuger, Dominique Jourde, Marie Alvarez-Gazon, Jacques Moreau, François Piffard, Philippe Maniel, André Demode, Alain Dupraz, Jérôme Cathala, Jean-Luc Scémama, Christphe Priem, Claude Deruelle, Etienne Henry, Jean-Luc André, Arezki Mahiout, Gérard Ranchon, Jean Saphores, Philippe Sauveplane, Eric Bouron, Alexandre Salas-Gordon, Marcelino Burel, Joseph Sfeir, Claude Ponzini, Lionel Tesson, Arnaud Debray, Frédéric Tilly, Michaël Fontaine, Philippe Jacquemet, Laurent Fournier, Michel Bohdanowicz, Stéphane Cohen, Jean-Marc Jaumouillé, André-Paul Bahuon, Hubert Tondeur, Bertrand Croisey

Bilan & perspectives
Mandature 2015/2017 du CSOEC

LOREM IPSUM
DOLOR SIT AMET
At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum
Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit Lorem ipsum
dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr
LOREM IPSUM DOLOR SIT
Initié par la Commission Marketing du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables, le Centre de Ressources Marketing, espace web à…
Les experts-comptables accompagnent au quotidien plus de 2 millions d’acteurs économiques, en leur offrant un large champ de compétences. Face…