1ere journée du Conseil

Le conseil : un avenir pour la profession

«  Nos clients nous attendent sur la mission de conseil ; la profession a une réelle responsabilité auprès des TPE-PME ». C’est sur ces paroles que Philippe Arraou, président du Conseil supérieur, a ouvert la plénière de cette 1re Journée du conseil, sur le thème « Le conseil : un avenir pour la profession ».

L’occasion de rappeler également que « la comptabilité constitue la première mission de notre profession auprès des entreprises ; néanmoins, nous ne pouvons pas en rester à la seule matière comptable. La profession doit accompagner les TPE-PME dans la transition numérique et économique. ».

Parce que les textes nous le permettent !

Philippe Arraou a également fait le point sur l’extension du périmètre des missions de l’expert-comptable : « Les experts-comptables peuvent réaliser des consultations juridiques et procéder à la rédaction d’actes sous-seing privé au profit d’entreprises clientes au sein desquelles ils effectuent une mission comptable ou une mission d’accompagnement déclaratif administratif ». Les experts-comptables peuvent ainsi clairement :

  • établir des bulletins de paie pour des nouveaux clients sans autre mission ou pour des clients pour lesquels le cabinet réalise une mission qui n’est pas comptable
  • effectuer des déclarations fiscales ou sociales pour un client sans autre mission

« Nous sommes la seule profession réglementée sur le marché du conseil ; à nous de le faire savoir ! » a conclu Philippe Arraou.

Parce que les clients nous attendent !

Arnaud Debray, vice-président du Conseil supérieur en charge des missions, a quant à lui fait le point sur les attentes des TPE-PME en matière de conseil : « Lorsque l’on interroge les clients des experts-comptables sur ce qu’ils attendent de leur cabinet, ils expriment très clairement des besoins en matière de conseil et d’accompagnement, en matière d’aide au pilotage et au développement, etc. Ils sont, par exemple, plus de deux tiers à attendre de leur expert-comptable qu’il leur propose des outils d’aide à la gestion (tableaux de bord, outils de calcul des coûts et des prix de revient…). Près de 60 % d’entre eux sont, par ailleurs, demandeurs de conseils pour gérer leur patrimoine. Plus de la moitié d’entre eux seraient également intéressés pour que leur cabinet les aide dans la gestion de leur trésorerie, les accompagne dans le cadre de la négociation de crédits avec leurs banquiers ou les aident en matière de recouvrement de créances clients. »

Or, plus de 20 % des chefs d’entreprise font appel à un autre prestataire pour ces besoins parce qu’ils ne savent pas que leur cabinet est en mesure d’effectuer ce type de mission.

Ces chiffres, issus de l’observatoire de la profession, témoignent de l’important potentiel de développement de nouvelles missions au sein même de la clientèle des cabinets et prouvent que les cabinets doivent davantage communiquer auprès de leurs clients.

Parce que les outils existent !

Une fois ce constat établi, Jean-Pierre Roger, vice-président du Conseil supérieur en charge de , a présenté les outils, développés par l’Ordre des experts-comptables pour accompagner les cabinets. De Conseil Sup’ Services à la nouvelle plateforme Conseil sup’network, en passant par le centre de ressources marketing, le Conseil supérieur propose des outils clés en main pour susciter et mener ces nouvelles missions au sein des cabinets. Autant d’outils qui sont appuyés par les nombreux ouvrages et/ou formations dispensées par l’Ordre.

Pierre Préjean, président de la commission  des Missions d’accompagnement et de conseil du Conseil supérieur, a présenté la richesse du programme de la journée et conclu cette séance plénière en invitant les experts-comptables à se mobiliser autour du conseil : « le conseil est un vrai métier et la profession est attendue, vous n’avez plus qu’à vous lancer ! ».

3 axes, 15 conférences

Quinze conférences, dédiées aux missions de conseil, ont permis aux participants de savoir ce qu’ils pouvaient faire, comment ils pouvaient le faire et comment s’organiser pour le faire. Ces conférences étaient organisées autour de 3 axes :

  • Le conseil et la réglementation professionnelle
  • Le conseil en pratique : évaluation et transmission ; financement ; innovation ; export ; RDV annuel social et missions sociales ; gestion fiscale des biens immobiliers ;  FEC ; contrôle fiscal ; organisation informatique ; missions auprès des comités d’entreprise, des collectivités locales.
  • Et l’organisation du cabinet pour la réalisation des missions de conseil.

 

Aller plus loin
 

(de gauche à droite et de bas en haut) Mohamed Laqhila, Joseph Zorgniotti, Jean-Pierre Alix, André Reydel, Antoine-Jean Giuseppi, Christiane Company, Philippe Arraou, Françoise Berthon, Abdoullah Lala, Françoise Savès, Gilbert Lepironnec, Florence Hauducœur, Léo Géjard, Jean-Marc Eyssautier, William Nahum, Christophe Baulinet, Djibo Mossi, Frédéric Girone, Dominique Ledouble, Nicole Calvinhac, Pierre Préjean, Lionel Canesi, Pierre Grafmeyer, Jean Ségaud, Isabelle Siaux, Patrick Bordas, Jean-Pierre Roger, Boris Sauvage, Max Chonkel, Jacques-Philippe Chevalier, Bruno Jotrau, M-Habib Kefi, Jean-Yves Moreau, Marie-Dominique Cavalli, Olivier Balestraci, Alain Leuger, Dominique Jourde, Marie Alvarez-Gazon, Jacques Moreau, François Piffard, Philippe Maniel, André Demode, Alain Dupraz, Jérôme Cathala, Jean-Luc Scémama, Christphe Priem, Claude Deruelle, Etienne Henry, Jean-Luc André, Arezki Mahiout, Gérard Ranchon, Jean Saphores, Philippe Sauveplane, Eric Bouron, Alexandre Salas-Gordon, Marcelino Burel, Joseph Sfeir, Claude Ponzini, Lionel Tesson, Arnaud Debray, Frédéric Tilly, Michaël Fontaine, Philippe Jacquemet, Laurent Fournier, Michel Bohdanowicz, Stéphane Cohen, Jean-Marc Jaumouillé, André-Paul Bahuon, Hubert Tondeur, Bertrand Croisey

Bilan & perspectives
Mandature 2015/2017 du CSOEC

LOREM IPSUM
DOLOR SIT AMET
At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum
Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit Lorem ipsum
dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr
LOREM IPSUM DOLOR SIT
 
A l'occasion du 69e congrès de l'ordre des experts-comptables, Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique s'est…
L'Ordre des experts-comptables, 70 ans d’histoire, d'actions au service de la profession et de l'économie, autour de la devise : « Science,…